Quelle est la différence entre le marketing quantitatif et qualitatif ?

Marketing qualitatif et quantitatif

Le marketing quantitatif et qualitatif : quand les utiliser ?

Quelle est la différence entre une étude du marché qualitative et une étude du marché quantitative ? Quand doit-on privilégier l’étude qualitative ? Quand doit-on privilégiez les études quantitatives ? Ce sont des questions qui reviennent à chaque fois, lorsqu’on cherche à faire une étude du marché

D’ailleurs, notons que beaucoup d’entreprise, même les plus établies, négligent ces techniques (ou les ignorent), ce qui va conduire à une utilisation déséquilibrée des techniques de marketing et des plans d’action

Rappelons aussi que ces deux techniques sont complémentaires. Elles doivent être utilisées combinées pour plus d’efficacité. Pour apprendre davantage sur ces deux techniques, nous vous invitons à lire l’article qui suit.

Les techniques qualitatives et quantitatives : points communs et différences

Les études quantitatives et qualitatives ont pour but de déterminer, de comprendre et d’explorer les différents mécanismes de la communauté visée. Les études quantitatives visent à mesurer, estimer et dénombrer. On cherche donc à rassembler les différentes hypothèses et à déterminer la relation entre elles : on va donc, confirmer ou invalider ces hypothèses.

Marketing qualitatif et quantitatif

Les techniques utilisées

L’étude du marché qualitative utilisent certaines techniques telles que :

  • Les entretiens individuels,
  • les anthropologies,
  • les groupes de discussion,
  • les études du langage…

Les techniques quantitatives quant à elles, utilisent des questionnaires, des enquêtes, des sondages… On peut même inclure certaines techniques de modélisation qui sont réalisées via les Big Data ou les données massives.

Les échantillons

L’étude qualitative utilise les échantillons de petites tailles (par exemple 15 ou 30 en général), tandis que l’étude quantitative, doit se baser sur des échantillons plus importants, en se basant sur le big data.

Les avantages et les inconvénients

En général, les études qualitatives sont beaucoup plus longues et beaucoup plus laborieuses que les études quantitatives. En effet, ces dernières sont beaucoup moins structurées. C’est pourquoi, l’équipe qui veut faire des études qualitatives doivent faire preuves de beaucoup de sérieux et beaucoup de discipline et c’est pourquoi, on a dit plus haut, que l’étude qualitative dure beaucoup plus longtemps.

Dans quels cas utiliser les études qualitatives et quantitatives ?

Maintenant que vous connaissez les principaux points de différences entres les études qualitatives et les études quantitatives, il faut comprendre le point le plus important de leur utilisation.

Alors, dans quel cas utiliser une étude plutôt qu’une autre ? D’un point de vue méthodologique, il est conseillé d’utiliser les deux méthodes en complémentarité, mais ce n’est pas le cas en pratique !

Il existe des situations où on est amené à utiliser une méthode plutôt qu’une autre.

Études du marché B2C

La B2C est souvent utilisée pour faire des études quantitatives. Le lancement d’un nouveau produit est le cas idéal qui justifie le recours à l’étude qualitative. En effet, l’approche quantitative demande que le répondant dispose de beaucoup d’informations et beaucoup d’expérience pour répondre aux différentes questions posées. Donc, comment quantifier une situation aussi complexe, sans comprendre comment elle s’articule. C’est là que les études qualitatives interviennent. Elles permettent de reconnaître et comprendre la réaction du consommateur face à ce nouveau produit. On va quantifier ses réactions, ses impressions, verbales ou non verbales, donc, en d’autres termes, nous allons quantifier le comportement du client.

Études du marché B2B

Dans le cadre de cette étude, ce sont les professionnels qui sont les plus difficiles à atteindre. Ils ont un agenda bien chargé qu’il est difficile de programmer un rendez-vous avec eux. Donc, les enquêteurs échouent en général dans les études B2B, par manque de réponses. C’est pourquoi, il est beaucoup plus opportun de se tourner vers les entretiens qualitatifs.