Supervision informatique : tout savoir sur cet outil efficace  

Supervision informatique

L’infrastructure informatique représente un élément clé au sein de toute entreprise. En effet, c’est sur lui que repose le fonctionnement des différents services d’une société. C’est pour cela que la majorité des établissements, pour limiter les problèmes informatiques, font recours à des sociétés de supervision informatique. Plus de détails sur le sujet.  

La supervision informatique, définition et avantages  

La supervision informatique désigne une technique de suivi et de pilotage informatique mise en place pou assurer le bon fonctionnement du système d’information d’une structure. Elle vise notamment à instaurer une maintenance préventive. Cette dernière permet à l’entreprise de ne pas connaître des interruptions afin d’être plus productive. Cela évite aussi d’endommager les installations de la société. 

De plus, elle favorise la détection — en temps réel — en amont des failles des infrastructures informatiques qui pourraient rendre le réseau informatique vulnérable aux cyberattaques.  

Tous les jours, 7j/7, le monitoring vérifient que les pare-feu et antivirus sont actifs. Il contrôle également l’état de fonctionnement des serveurs sur lesquels se trouvent les données sauvegardées de la structure en question.   

En résumé, la supervision informatique est un service qui permet à la société qui en demande de disposer d’un système d’information opérationnel et disponible.  

Supervision informatique

Quels sont les éléments du système informatique à surveiller ?  

Plusieurs éléments d’un système d’information peuvent faire l’objet d’une supervision informatique. Au nombre de ceux-ci figurent les sauvegardes, les bases de données, les applications, les espaces de disques et capacités de stockage, les contrôles des services Windows…  

Les sites Web et leur disponibilité, les protections antivirus, les serveurs, les postes de travail complètent la liste.  

Les paramètres à considérer lors de la sélection de sa société de supervision informatique 

La structure qui doit vous présenter son service de supervision de réseau doit répondre à certains critères basiques. Outre le coût de la solution qu’elle vous propose, d’autres facteurs non moins importants doivent guider votre décision 

Simplification 

La fonction majeure d’un logiciel de supervision réseau est de faire gagner du temps à l’administrateur. Ainsi, au lieu d’avoir ses yeux rivés en permanence sur les l’infrastructure et l’ensemble du système, il se consacre plutôt à d’autres tâches. 

En d’autres termes, dès lors qu’elle est installée, la solution doit fonctionner de façon indépendante afin de simplifier la tâche au personnel informatique.  

Impératifs techniques  

La solution de supervision proposée doit favoriser la surveillance des éléments comme tula bande passante, la disponibilité et la consommation des ressources. En principe, elle doit prendre en charge les protocoles et technologies les plus usuels : WMI, NetFlow, sFlow, jFlow, Packet Sniffing et SNMP. Il est clair que ce n’est pas en couvrant les protocoles les plus courants que vous allez obtenir une vérification assez globale. 

Dans un contexte dominé par l’utilisation croissante du Cloud computing et des systèmes virtuels, cela s’avère important que la solution propose des options de supervisions de ces systèmes. Par ailleurs, la solution suggérée doit offrir la supervision à distance de multiples implantations.  

Connaissance des besoins 

Les besoins d’une société évoluent en fonction de plusieurs paramètres. Il est important d’opter donc pour une solution qui peut évoluer en fonction des besoins.  

Le plus souvent, le choix du système de supervision réseau dépend des facteurs tels que l’architecture du réseau et des périphériques à éventuellement contrôler. Ceci concerne notamment des serveurs, des commutateurs et postes utilisateurs. 

Conditions d’utilisations et services  

Cela va de soi qu’un service de supervision réseau doit allier simplicité d’utilisation et mode de fonctionnement intuitif. La solution proposée doit, en règle générale, reconnaître automatiquement le réseau après installation.  

L’interface doit être flexible et pensée pour l’utilisateur, comme une interface de Windows. 

Tous ces paramètres doivent être considérés lors du choix de la structure qui devra assurer la supervision informatique d’un système.