Pourquoi mettre en location un local commercial en région parisienne ?

Pourquoi mettre en location un local commercial en région parisienne ?

IMMOBILIER

Le nombre de Français qui investissent dans la location de locaux commerciaux ne cesse d’augmenter. Pour beaucoup d’entre eux, cette forme d’investissement immobilier est l’une des meilleures du moment au vu des privilèges qu’elle offre à l’investisseur. Envie de faire comme eux à Paris ? Voici tous les profits qu’on peut tirer de la mise en location d’un local commercial en région parisienne.

Rentabiliser au maximum son investissement

Opter pour la mise en location d’un local commercial, surtout en région parisienne, peut s’avérer très rentable. À condition bien sûr que l’investisseur en location choisisse bien l’emplacement de l’espace commercial. Pour mettre toutes les chances de son côté, celui-ci doit faire appel à une agence spécialisée. Par exemple, découvrir le site commerceimmo.fr pourra sans doute l’aider à trouver rapidement un local commercial dans la région parisienne et, par conséquent, à rentabiliser au maximum son investissement.

Donner à louage un local commercial en région parisienne pour en réduire le coût initial

La mise en location d’un local commercial à Paris, bien qu’onéreuse, ne nécessite pas un investissement aussi colossal que celui de son achat. Un tel investissement représente donc pour l’investisseur un bon moyen de réduire le coût initial de son investissement immobilier et de son endettement auprès de son établissement bancaire. Ce dernier sera, le cas échéant, plus enclin à lui accorder le financement dont il a besoin pour aller au bout de son projet locatif. Il faut dire que cette forme d’investissement rassure la plupart des institutions financières, puisqu’elles peuvent en calculer la rentabilité.

Pour une durée de bail totalement flexible

En investissant dans la location de local commercial, l’investisseur devient automatiquement bailleur. Et, en tant que tel, il peut signer un bail commercial d’une durée de 9 ans. L’avantage ici, c’est que celui-ci peut être modifié ou résilié de façon triennale ; c’est-à-dire après les 3 ou 6 premières années. De la même façon, le bailleur peut augmenter le loyer au bout de 3 ou 6 ans. Il a aussi la possibilité de le reconduire automatiquement et de faire pareil pour le bail une fois arrivé à son terme. Et ceci, uniquement s’il n’y voit pas d’inconvénients. En effet, il est entièrement libre d’accepter ou de refuser la demande de renouvellement du bail.

Aucune responsabilité pour les coûts de réparation et d’entretien

Mettre en location un local commercial offre la possibilité à l’investisseur de se décharger entièrement ou en partie des travaux et de l’entretien du lieu donné à louage car, d’un côté le locataire est tenu d’effectuer certaines réparations et de maintenir en bon état les pièces qu’il occupe, et de l’autre, les réparations ou travaux qui doivent normalement revenir au bailleur peuvent eux aussi être transférés au locataire au moyen de quelques aménagements conventionnels. C’est là une bonne méthode pour soulager les investisseurs de leurs responsabilités par rapport aux coûts de réparation du local commercial loué.

Aucune responsabilité pour les taxes foncières

C’est tout à fait possible ! En effet, pendant la rédaction du bail commercial, l’investisseur locatif peut choisir de faire supporter ou non les taxes foncières au locataire. Ainsi, tout ce qu’il faut faire pour se décharger de cette responsabilité, c’est de le mentionner dans le contrat. Mais il faut savoir que dans certains cas, notamment en Pinel, le bailleur ne peut imputer certaines charges au locataire. Il faudra par conséquent s’en assurer au préalable avant de chercher à le mentionner dans le bail commercial.

Pour la possibilité de revendre le local commercial et de changer de lieu d’activité

Pendant toute sa période de location, le local commercial peut faire l’objet d’une revente. En effet, le bailleur peut entamer le processus de vente du lieu donné à louage quand bon lui semble tant qu’il respecte la procédure légale. Celle-ci l’oblige à informer le locataire par remise en main propre avec un récépissé ou lettre recommandée avec accusé de réception de sa volonté de céder ses locaux commerciaux, puisque ce dernier a un droit de préemption sur ce bien immobilier. Cependant, ce droit s’annule si le propriétaire envisage de le vendre à l’un de ses ascendants ou descendants. Ainsi, dans la majorité des cas, la revente et le changement de lieu d’activité se font aisément.

Pas d’engagement à long terme en cas de faillite de l’entreprise

Comme mentionné plus haut, le bail commercial se fait sur une durée limitée. Bien que renouvelable, celui-ci n’engage pas le locataire des locaux professionnels sur le long terme. Cela étant, dans le cas où la société locatrice mette la clé sous la porte ou soit vendue, le bailleur n’en souffre pas, pour la simple et bonne raison qu’il bénéficie d’une clause de solidarité. Grâce à celle-ci, le bail commercial est automatiquement transféré au nouveau détenteur de l’entreprise locatrice. Ce dernier récupère par la même occasion les loyers impayés de l’ancien locataire par solidarité. Encore que les loyers impayés sont plutôt rares en location de local commercial ou professionnel. Le bailleur n’a définitivement rien à craindre en cas de faillite de l’entreprise contractante.

Pourquoi mettre en location un local commercial en région parisienne ?

Rédacteur web depuis de nombreuses années, je suis avant tout un passionné du monde de l’entreprenariat. Je dispose de bonnes connaissances SEO, et mets mes compétences rédactionnelles au service de sujets B2B d’actualité et pertinents.