Investir depuis la France, dans une entreprise en Suisse, bonne ou mauvaise idée ?

Investir depuis la France, dans une entreprise en Suisse, bonne ou mauvaise idée ?

IMMOBILIER

La Suisse est connue pour son niveau de vie élevé, sa complexité fiscale et la petite taille de son marché intérieur. Bien que ces barrières soient réelles, elles ne constituent pas un véritable frein à l’investissement étranger. Comme nous le verrons dans la suite de cet article, investir depuis la France, dans une entreprise en Suisse est une excellente idée.

Protection des investissements étrangers

La Suisse met un point d’honneur sur la protection des investissements étrangers surtout ceux des pays limitrophes comme la France. Car pour elle, ils sont le moteur de sa croissance économique. Ceux qui ont déjà investi depuis la France dans une entreprise en Suisse le témoignent.

Désireux.se de faire comme eux ? C’est une bonne idée. Mais avant d’investir dans une société dans le Canton de Vaud ou dans un autre, il est important d’effectuer certaines vérifications. Il est essentiel de savoir si la société figure dans le registre des sociétés en Vaud, ce registre public qui sert à l’identification des entreprises du Canton. Il faut aussi vérifier ses données commerciales, son numéro d’immatriculation et son activité commerciale.

Stabilité économique

La Suisse fait partie des rares pays à jouir d’une stabilité économique. Pour en arriver là, le pays a adopté une politique économique raisonnable. Cela se traduit par ses politiques fiscales et monétaires prudentes, la réduction de sa dette et la prudence de son budget. Cette stabilité est très appréciée des investisseurs, surtout français.

De même, le pays possède un système bancaire réputé pour sa solidité et sa transparence. Les banques qui exercent en Suisse sont réglementées de manière stricte. Elles sont connues pour leur degré de confidentialité élevé (c’est un point très cher aux investisseurs), leur expertise et leur tradition de gestion rigoureuse des risques. Toutes ces mesures fiscales et bancaires visent essentiellement à attirer les investisseurs étrangers.

Innovation et compétitivité

La Suisse a un excellent esprit d’innovation. Résultat, dans de nombreux domaines d’activité, le pays dispose d’une expertise scientifique et technique unique. Elle abrite de nombreuses entreprises de haute technologie et d’industries de pointe dans les secteurs comme les sciences de la vie, la technologie médicale, la communication, etc.

Ces diverses entreprises qui exercent dans des secteurs dynamiques affichent une très bonne santé financière. Investir dans l’une de ces firmes suisses, depuis la France, peut offrir des opportunités de croissance et de rendement élevé.

Notons par ailleurs que pour rester très compétitif sur le marché international, le pays investit massivement dans la recherche et le développement. Cette politique profite aux entreprises suisses qui, comme un effet domino, gagnent en compétitivité.

Main-d’œuvre qualifiée

En investissant depuis la France, dans une entreprise en Suisse, les investisseurs français n’ont pas à s’inquiéter quant à la concurrence étrangère. En effet, La Suisse possède une main-d’œuvre qualifiée qui dispose des compétences techniques pointues et affiche un sens de professionnalisme élevé. C’est une précieuse ressource qui permet aux sociétés suisses de rester compétitives dans leurs domaines respectifs.

Autre facteur qui penche pour un investissement en Suisse depuis la France, c’est le multilinguisme des travailleurs suisses. Dans leur grande majorité, ils parlent des langues internationales comme l’allemand, le français et l’italien.

C’est un atout qu’ils mettent au profit des entreprises pour lesquelles ils travaillent. Ce qui permet à ces dernières de faciliter les échanges commerciaux avec leurs partenaires et de renforcer leur capacité à opérer sur la scène internationale.

Investir depuis la France, dans une entreprise en Suisse, bonne ou mauvaise idée ?

Rédacteur web depuis de nombreuses années, je suis avant tout un passionné du monde de l’entreprenariat. Je dispose de bonnes connaissances SEO, et mets mes compétences rédactionnelles au service de sujets B2B d’actualité et pertinents.