Entreprise : comment lutter contre les cyberattaques et le phishing ?

Entreprise : comment lutter contre les cyberattaques et le phishing ?

1 avril 2022 Non Par Céline Gauthier
Suivez nous !

Internet joue un rôle important dans le cadre du développement d’une entreprise. Malheureusement, il l’expose également à une pluralité de risques et de dangers. Cela peut notamment inclure les cyberattaques, les opérations de piratage ou encore le phishing. Pour s’en prémunir, l’entreprise doit apprendre à lutter efficacement contre ces fléaux et à en limiter l’impact. Il existe des solutions à mettre en place en interne afin de lutter efficacement contre ces attaques.

Découvrez le fonctionnement du phishing

Le phishing ou hameçonnage est une arnaque ayant pour finalité d’obtenir les données d’une entreprise ou d’un individu. Elle tire profit de l’imprudence de ses victimes pour les amener à cliquer sur des liens piégés. Pour cela, elle n’hésite pas à usurper l’identité d’une entité considérée comme fiable comme une banque, un service de l’État, etc.

La majorité des liens de phishing sont envoyés en masse. Le message transmis est assez général et son contenu est plutôt courtois. Sa bonne formulation incite la personne qui le reçoit à cliquer sur le lien sans se douter une seconde du piège. Il suffit de mettre en place une campagne de phishing au sein de son entreprise, pour lutter contre la menace d’une cyberattaque.

Certains liens d’hameçonnage sont beaucoup plus convaincants. Ils incluent des données relativement confidentielles afin de mettre l’entreprise en confiance. Celle-ci ne doute pas de l’identité de l’expéditeur et se laisse prendre au piège. Les données sont dévoilées et l’entreprise peut être victime de chantage.

cyberattaques et phishing en entreprise

Garantissez la sécurité de vos courriels

Les pirates informatiques ont une préférence pour le détournement et la corruption de messages envoyés par e-mail. Le courriel d’une entreprise est généralement utilisé pour transmettre des données et informations jugées sensibles. C’est une véritable mine d’or pour des personnes mal intentionnées. De plus, l’afflux régulier de spams permet de camoufler leurs propres liens douteux. Ils peuvent ainsi agir sans éveiller les soupçons.

Une entreprise doit pouvoir garantir la fiabilité et la confidentialité des échanges réalisés par courriel. C’est pourquoi, il est conseillé d’utiliser Gmail, une application qui a déjà fait ses preuves. Il faut également penser à activer des pare-feux et faire preuve de vigilance lors de l’analyse des fichiers reçus. Ces mises en œuvre limitent considérablement les risques de phishing.

Utilisez du matériel de bureau vérifié et sécurisé

La qualité de votre sécurité informatique ne dépend pas uniquement de votre software. Il faut également pouvoir se fier à un hardware de qualité. Chaque composante de votre matériel informatique doit être performante, durable et compatible avec vos divers pare-feux.

Il est conseillé de se rendre dans une boutique spécialisée qui propose des modèles répondant à ces critères. Généralement, les ordinateurs d’occasion et les outils de seconde main font courir des risques inutiles. Rien n’empêche d’en faire usage, mais il faut d’abord effectuer une vérification approfondie. Cela réduit les risques de phishing et complique la tâche aux pirates informatiques.

Installez des logiciels antivirus et anti-spams

Les logiciels antivirus constituent la protection la plus basique d’un réseau informatique. Ils sont capables de résister aux cyberattaques et garantissent la préservation de vos données. Les logiciels anti-spams sont quant à eux beaucoup plus flexibles. Ils trient les messages et notifications reçus en fonction de vos réglages. Vous pouvez ainsi vous débarrasser des publicités incessantes en un clic.

Ces deux formes de logiciels sont indispensables au développement d’une entreprise.

Réglementez l’accès aux données de votre entreprise

La base de données d’une entreprise contient, au minimum, deux catégories d’informations. La première se compose de données relativement basiques liées aux activités de la société. La seconde est constituée d’informations sensibles, relatives au développement de l’entreprise et à sa stratégie.

Pour limiter les risques de piratage du second type de données, une hiérarchisation des accès est nécessaire. Une minorité de personnes qualifiées doit pouvoir prendre connaissance des données « sensibles ». L’accès est réglementé par un identifiant unique pour chaque individu et permet de consulter une partie prédéfinie de données. Il est ainsi possible de limiter les conséquences en cas de phishing.

Sensibilisez vos employés sur les dangers d’une cyberattaque

L’ignorance de la masse salariale est l’un des facteurs expliquant la multiplication récente des cyberattaques réussies. Les employés ignorent le mode opératoire des cybercriminels et l’ampleur des conséquences qu’il peut y avoir au sein de l’entreprise.

Les employés sont donc incapables de protéger leur software contre le phishing et d’autres stratégies, ce qui fragilise l’efficacité des mesures mises en place. C’est pourquoi il est crucial de les informer sur les dangers informatiques puis de leur apprendre à comment y faire face.

Limitez les conséquences en cas de cyberattaque

Prendre des précautions efficaces réduit les chances de réussite d’une cyberattaque. Il n’est cependant pas toujours possible d’éviter ce scénario. Il est donc important d’anticiper la marche à suivre en cas de succès d’un piratage à l’encontre de votre entreprise.

Vous pouvez souscrire une assurance spécialisée en sécurité informatique ou installer un dispositif applicable en cas de crise.

Souscrivez une cyber assurance

Une cyber assurance est un organisme offrant une assistance aux entités qui évoluent sur Internet. Elle se charge de renforcer la sécurité informatique des entreprises, les conseille au cours de leurs différentes démarches et couvre leurs frais en cas de cyberattaque. Elle défend également les intérêts de la société dans le cadre de conflits liés au numérique.

Le champ d’action d’une cyber assurance ne se limite pas aux cyberattaques et au phishing. Elle s’occupe également des problèmes liés au hardware, cela inclut les dysfonctionnements, les vols de matériel informatique et les cas de court-circuit. Souscrire à ce type d’assurance offre donc d’excellentes garanties en cas de problème.

Élaborez un dispositif en cas de crise

Après une cyberattaque, l’entreprise est paralysée. Les employés paniquent et ignorent comment agir en de telles circonstances. Ils sont incapables de poursuivre leur activité et de répondre efficacement à leurs engagements vis-à-vis de leur clientèle. Dans la majorité des cas, la période post-attaque s’avère plus nocive que la cyberattaque elle-même.

Pour éviter cela, l’entreprise doit mettre en place un dispositif de crise. Il s’agit d’un guide décrivant la procédure à suivre en cas de piratage ou de problème informatique majeur. Tous les employés doivent le maîtriser et être capables d’en appliquer les dispositions. Cette solution vous permettra de réagir efficacement et de limiter l’impact sur votre entreprise.